Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ali Al-Muqri - Femme interdite.

Yémen de nos jours. Une jeune femme nous raconte son histoire. C’est « le destin » terrible des femmes interdites, femmes défendues, Entre son frère Raquib ancien mécréant, qui passe du marxisme à un islamisme radicale et sa sœur Loula, l’ainée qui se prostitue par défi et aussi pour nourrir cette famille bien comme les autres.

Elle découvre la sexualité en partageant avec sa sœur les vidéos culturelles ( autre nom pour des cassettes pornos »). Tout pourrait aller bien, mais quand son frère, après son mariage tombe dans un islamisme extrémiste, tout change.

Malgré une éducation religieuse de haut niveau et un engagement dans le djihad ,elle se sent tellement différente de ces femmes. Sa sexualité est refoulée, son mariage une catastrophe, dû à son mari qui n’est pas capable de la combler . Coincée dans la camisole religieuse de son pays, elle perd pied en balançant entre désir d’émancipation et rigueur de l’islam.

Extraits :

« En même temps que l’alphabet, j’avais appris à l’école primaire qu’il existe trois types d’obéissance : l’obéissance à Dieu, celle qui est due au Prophète, et celle que nous devons à nos deux parents. Après mon mariage, ces trois types se sont réduits à deux : l’obéissance à Dieu et l’obéissance au mari. Ou plus exactement à un seul, puisque en obéissant à son mari, on ne fait que mettre en pratique son obéissance à Dieu. »

« C’est l’heure ! L’heure du charivari »

….je quitte la maison…moi-même je suis à la poubelle…une femme défendue à la poubelle…je suis libre…je suis une femme défendue…une femme défendue de moi-même…j’arrache mon khimar….j’avance….j’avance sans m’emmener avec moi….je m’abandonne….

Les personnages principaux :

Loula, la grande sœur délurée.

La narratrice. Jeune femme moderne !!

Le grand frère, Raqib .

Et aussi :

A lire du même auteur : Le beau juif.

A lire du même auteur : Le beau juif.

A voir sur le superbe site d’ Agnes Montanari :( avec son aimable autorisation, Merci Agnes !).

Ali Al-Muqri - Femme interdite.
Ali Al-Muqri - Femme interdite.Ali Al-Muqri - Femme interdite.

A mon humble avis :

Yémen, au vu de l'actualité on peut se poser des questions sur ces pays frappés par la foudre religieuse. C’est une description méticuleuse de cette société soumise à la charia avec son cortège d’interdictions qui ne fait qu’exacerber l’esprit de ces jeunes femmes. Elles sont loin d’être aussi soumises et ignares que l’on veut bien nous faire croire. Roman choc qui rappelle la dure réalité de certains pays où la loi des « hommes » réduit la femme à un objet. Difficile de rester insensible cette voix qui nous rappelle que dans d’autres contrées la femme/fillette est soumise à une camisole mentale et physique. Roman féministe dans une société où la femme n’est qu’un objet . Au de là du discours, il y aussi la rage évidente de cette jeunesse au sang bouillant qui ne veule simplement qu’un peu de liberté . . Alors, oui à lire absolument ….


Questionnez mon coeur

Questionnez mon coeur le jour où il s'est éveillé
Sur la beauté, si des choses on peut lui reprocher

Seuls, à des gens censés, pose-t-on la question:
"Est-ce que la beauté nous a laissé la raison?"

Et le jour où je voulais poser la question à mon coeur
Les larmes se sont chargées d'être mon interlocuteur

Car j'ai entre les côtes du sang et de la chaire
Qui sont un poison pour ma jeunesse et mon air

Il s'est glissé dans mes larmes, j'ai dit : il est parti
Il est passé entre mes côtes, j'ai dit : c'est fini

Et si on venait à créer des coeurs en acier
Jamais ils n’endureraient comme j'ai pu endurer

Ne pourra t’informer sur la création des nuits
Que celui qui a perdu les chers et les amis

Que celui que la vie rend fier et arrogant sache que
Je m’en suis habillé jusqu'à ce que mes habits soient vieux

J'ai récolté en ses jardins des fleurs et des épines
Et j'ai goûté en son verre du miel et de la résine

Mais, je n'ai pas vu meilleure justice que celle d'Allah
Et je n'ai pas vu d’autres portes que celle qui mène à Toi

Le bien est la meilleure chose dans cette vie
Il reste, après la mort, le meilleur prix

Le prophète du bien, nous a montré le droit chemin
Il en a dressé une charte et guidé les humains

Son discours, pour la raison, était voie à suivre
Et ces chevaux, pour la justice, étaient fous ivres

Il nous a appris comment construire la gloire
Alors, la terre nous prîmes de force, et le pouvoir

Jamais les acquis ne viennent par les souhaits
Mais le monde, à la victoire, doit se plier

Jamais acquis ne résiste à une nation
Si elle se redresse et chevauche ses talons

Père d'Ezzahra (Fatima), j'ai dépassé ma valeur
En te flattant, mais j’y recherche l’honneur

Aucun orateur ne pourra être éloquent
S’il ne te prend comme modèle et composition

J'ai flatté les rois et fus élevé au rang de sage
Mais quand je t'ai flatté toi, j’ai chevauché les nuages

J'implore Allah pour les enfants de ma religion
Puisse-t-il agréer mon voeu avec sa compassion

Pas de rempart, à part toi, pour les musulmans
Si le malheur vient à les toucher maintenant

Paroles : Ahmed Shawqi
Musique : Riadh Es-Sonbati
Date : 1946

Tag(s) : #Lectures

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :