Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Katarina Mazetti - Le mec de la tombe d'à coté - Le caveau de famille

J'avais déjà fait un post sur « Ma vie de pingouin » ici,je continue sur ces 2 romans du même auteur, qui datent un peu (Avril 2009 pour « Le mec de la tombe d’à coté » et Avril 2012 pour « Le caveau de famille » mais que je n'avais pas lu. On n'est pas obligé de commencer par « Le mec de la tombe d'à coté » mais c'est mieux quand même !

C'est l'histoire peu banale d'une rencontre .Deux êtres que tout sépare et qui pourtant tombent fou amoureux l'un de l'autre. Encore une histoire d'amour, roman de gare à deux balles me dirait-vous ?

Oh non! Ces deux là, sont chacun dans leur genre des spécimens juste en limite de la « normalité ».

Elle, c'est l’intello, bibliothécaire,

Lui a sa ferme à faire tourner.

Extraits : Le mec de la tombe d'à coté

« Tu mets toujours des jumelles entre la réalité et toi », ai-je reniflé, me sentant terriblement incomprise, de tout le monde, y compris de moi-même. »

(en parlant de sa mère malade) »Sa tête était comme un standard téléphonique détraqué, elle répondait tout le temps aux mauvais appels »

« Elle est restée dormir chez moi, et quand j'ai mis des draps propres, elle a dit qu'elle avait ses règles et qu'elle espérait qu'il n'y aurait pas de fuite. Aucun problème, je ferai avec, ai-je pensé, parce oui, ça dégageait un bien-être confortable. On ne se pointe pas chez des amants temporaires quand on vient d'avoir ses règles. Elle m'a pour ainsi dire élevé au statut de permanent. Faire l'amour, ça pouvait attendre, elle n'était pas venue pour ça. D'ailleurs, je crois que ça me plairait d'avoir une tache d'elle sur mes draps. Il y a sans doute un nom latin pour ce genre de perversion. »

[...] « Et j'étais tombé amoureux d'elle.

Ce n'était pas exactement un déclic. Plutôt comme quand je touche la clôture électrique sans faire gaffe. »

Extraits : Le caveau de famille

« Je me suis demandé si je ne devais pas me sentir exploité. N'était-ce pas un abus sexuel, attraper un ancien amant et se servir de lui parce qu'on s'était mis dans le crâne d'avoir un mouflet ? Ne devrais-je pas plutôt redresser la nuque et rétorquer qu'elle n'avait qu'à ouvrir un compte dans une banque de sperme ? »

« Quand ils sont amoureux, les gens dégringolent à un QI de 72 environ, c'est ma théorie. Assez élevé pour pouvoir aller tous seuls aux toilettes et ne pas se faire arrêter par la police dans la rue, mais trop bas pour qu'on puisse accorder une quelconque confiance dans leur jugement. »

« Je m'en fichais - l'important était que je parte, car j'étais un homme avec une Mission. Que diable, un super-héros ! Qui se pointerait avec ses pouvoirs magiques pour faire un enfant à une petite crevette ! Il ne manquait que la cape et le justaucorps. Et un logo sur la poitrine... Un spermatozoïde géant, peut-être ? «

« Il ne comprenait pas. Il ne voyait pas combien je travaillais dur, car "le boulot des femmes" au foyer devient visible uniquement quand il n'est PAS fait ».

A mon humble avis:

D'abord , il y a une vraie histoire , un peu loufoque avec ces deux personnages légèrement barrés , c'est vrai . Mais le talent de l 'auteur est bien là qui nous emmène dans leur univers. Avec humour et un style plutôt décapant, on se laisse faire avec ces romans bien sympa . J'avoue que le deuxième m'a un peu moins plu mais ça reste un bon moment . A lire peut-être pour un peu de détente .

Tag(s) : #Lectures

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :