Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dan Waddel - La moisson des innocents

La quat de couv :

Ils furent deux enfants assassins, condamnés pour avoir battu à mort un vieil homme sans défense. Deux garçons maudits qui ont purgé leur peine et se construisent une vie d'adulte sous des noms d'emprunt. Dieu sait comment, un justicier a retrouvé leur trace pour leur infliger les affres de l'enfer. L'inspecteur Foster sait que les explications se trouvent dans le village de Mackington, qui n'a jamais pardonné aux deux «petits bâtards diaboliques». Mais la scène du crime passé est aussi celle de ses propres souvenirs, des premiers pas d'un jeune enquêteur idéaliste, dans un pays minier sortant exsangue de l'ère Thatcher. Alors qu'il replonge à contrecoeur dans cette affaire dont les conclusions lui ont laissé un goût amer, il découvre qu'une liste ultraconfidentielle de personnes protégées, vivant sous une nouvelle identité, a été volée au ministère de l'Intérieur. Y figurent le nom des deux victimes, mais aussi celui de son ami Nigel Barnes, qui lui a sauvé la vie quelques années auparavant. Face au danger imminent, le généalogiste devra se pencher sur le cas le plus complexe de sa carrière : le sien.
Dan Waddell débrouille avec une habileté machiavélique l'écheveau des souvenirs pour établir que les secrets des enfants terribles ne sont souvent, en vérité, que de terribles secrets d'enfants.


Extraits :

" Vous êtes Allemand ?
- Oui bien que l'état allemand ne fasse pas partie de ceux que je reconnais. Je ne souscris pas aux frontières mensongères et à la propagande de l'unité nationale. Ce n'est qu'un moyen de contrôle au service des puissants qui souhaite conserver le po
uvoir."

« Depuis, plus rien n’a été pareil ici. Entre ça et la fermeture du puits, le village a perdu son âme. Avant, les gens discutaient dans la rue, passaient chez les uns, chez les autres pour une tasse de thé. Le pub et le foyer communal étaient prospères et cette rue était pleine de commerces. Plus maintenant. Les gens communiquent moins, ils sont moins confiants.

Foster décela dans sa voix une véritable tristesse et d
es regrets sincères. »

« Après la mort de Kenny, Barry et sa famille avaient été canonisés par la presse qui avait loué leur dignité et leur retenue, citées comme des exemples de ce qu’il y a de mieux dans la nature humaine. Leur famille soudée contrastait avec les foyers brisés qui avaient engendré Dibb et Schofield. »

Et aussi:

Du même auteur :

Dan Waddel - La moisson des innocents

Tester le site des Mormons !!!!!

https://familysearch.org/

A mon humble avis :

Vrai polar dur. Dans la sombre atmosphère d’une rurale Angleterre. La trame au départ est assez intriguante pour que l’on se laisse vite prendre par le sujet. Assez bluffant ce que peut faire un auteur de talent à partir d’une histoire bien triste et obscure. Excellent moment qui pose le problème de l’identité, de la faute des pères. Mais attention derrière les façades tristes se cachent des vérités pas toujours belles. Méfiez vous des apparences. Bienvenue dans le monde d’un auteur absolument noir. A lire évidement .

Tag(s) : #Lectures

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :