Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Virginie Despentes - Vernon Subutex Vol 1

La quat de couv :

QUI EST VERNON SUBUTEX ?

Une légende urbaine.

Un ange déchu.

Un disparu qui ne cesse de ressurgir.

Le détenteur d’un secret.

Le dernier témoin d’un monde disparu.

L’ultime visage de notre comédie inhumaine.

Notre fantôme à tous.


Extraits :

« Les pauvres, elles épousent à vingt ans un crétin qui parait correct et deux lardons plus tard elles voient bien qu'elles font la boniche pour un moins que rien. Ce n'est pas des hommes qu'elles ont épousés, c'est des torchons pleins de merde. C'est du Canada Dry de mec, comme dans les pubs quand ils étaient petits, ça gueule comme un homme ça pue comme un homme mais ça ne sait qu'obéir et encaisser les ordres. Elles sont furieuses. C'est comme ça qu'elles font des petits fachos comme ceux qui étaient là tout à l'heure. C'est tous des sans papa, ça. Ils ont grandi en voyant leurs mères mal baisées se plaindre toute la journée, ça leur a brisé le cœur. Normal. Alors ils essaient d'imaginer à quoi ça ressemble, un homme qui ferait bien jouir sa femme. Mais ils ont beau chercher, la recette ne se trouve pas sur Internet. C'est dans les gênes, ça [...] Tous des sans papa, les petits cons, nés d'une chatte mal fourrée par une bite molle qui pue la pisse. Ça se fabrique des pères d'adoption, en veux-tu en voilà, ça ne peut pas voir une barbe sans se mettre à chialer papa, ça se fait adopter par des losers... les pauvres, ils ne savent pas ce que c'est, la virilité. Ils reproduisent la même merde - Ils engrossent des meufs pathétiques qu'ils laissent insatisfaites et qui à leur tour pondent des cons qui ne savent pas comment on se tient debout. Bitte molle dans chatte moisie, marque mes mots : voilà le problème, aujourd'hui... une nation de larbins frustrés... »

« Il ouvre des journaux qu'il n'aurait jamais achetés, à l'époque. Ça lui rentre dans le cerveau, en tentacules empoisonnées, et ça ne génère aucune analyse, juste de la fureur. Une envie d'en découdre, en bloc, une nausée morbide .Il n'a pas envie de joindre sa voix à la cohorte, il n'a pas envie d'ouvrir un blog pour déverser sa bile, il n'a pas envie d'ajouter au flot de merde sa petite crotte de débile. Mais il est incapable de s'arracher à la fenêtre, ouverte. Il a l'impression, chaque matin, de s'asseoir et regarder le monde pourrir. Et des élites dirigeantes, nul ne semble prendre conscience de ce qu'il y a urgence à faire machine arrière. Au contraire, on dirait que tout ce qui les préoccupe, c'est foncer vers le pire, le plus rapidement possible. »

« Changer, c'est toujours perdre un bloc de soi. On le sent qui se détache, après un temps d'adaptation. C'est un deuil et un soulagement en même temps. »

« L'âme est un navire imposant, qu'il faut manœuvrer avec prudence. »

Et aussi :

Du même auteur ( entre autres )

Virginie Despentes - Vernon Subutex Vol 1Virginie Despentes - Vernon Subutex Vol 1Virginie Despentes - Vernon Subutex Vol 1
Virginie Despentes - Vernon Subutex Vol 1Virginie Despentes - Vernon Subutex Vol 1

A mon humble avis :

C’est une vision d’un milieu bien particulier que nous offre l’auteur . Le monde du rock et de sa tribu de glandeurs magnifiques . Avec une description minutieuse d’ une galerie de personnages , l’auteur nous fait entré par la grande porte dans un milieu de folie, de tristesse, et de désespérances. Mais que sont devenues ces petits rockers / punks des années 80. Pour quelques uns la gloire ou tout du moins une vie confortable, pour d’autres triste sort que de vivre accroché à ses espoirs et dans son passé . C’est assez pitoyable de voir un mec de 50 ans accoudé au bar avec un Whisky . A 20 ans ça passe à 50 ! bonjour la loose . Les rebelles d’hier sont souvent devenus de petits bobos . Évidement . je passe sur le style excellent et sur la description des personnages si affutés. Un bon roman à lire bien sur en attendant la suite en poche .

Tag(s) : #Lectures

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :