Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Shane Kuhn - Un stagiaire presque parfait

La quat de couv :

Le stagiaire se caractérise par son insignifiance. On lui demande d’être corvéable à merci, mais pour le reste personne ne lui prête attention. Passant facilement inaperçu, le stagiaire est ainsi un parfait assassin en puissance.

C’est la raison pour laquelle, depuis une dizaine d’années, John Lago enchaîne les stages en entreprise afin d’éliminer les cibles qu’on lui assigne : quelle meilleure couverture, en effet, pour un tueur à gages ? Ainsi vient-il tout juste de rejoindre l’un des plus grands cabinets d’avocats new-yorkais avec pour mission d’assassiner un des associés.

À ses heures perdues, John a décidé d’écrire un « Guide de survie à l’intention des jeunes stagiaires », illustré d’exemples tirés de sa propre expérience. Le problème, c’est que John n’est plus au top de sa forme.

À chacun des trente-quatre meurtres qu’il a commis, quelque chose est mort en lui. Et, alors que l’heure de se retirer du jeu a sonné, la mission qu’on lui a confiée va se révéler la plus dangereuse et la plus inattendue de toutes.


Extraits :

« À mon réveil, j'ai l'impression d'avoir passé une semaine dans un bordel mexicain. J'ai un goût de sang et de viscères dans la bouche. Il y a un âne miniature à l'intérieur de mon crâne qui rue dans mes globes oculaires ».

« La couleur rougeâtre de l'eau du robinet, c'est le sang des travailleurs irlandais qui se sont cassé le dos pour construire ce gratte-ciel. »

« Si tu lis ces mots, c'est que tu es un nouvel employé de RH Inc. Félicitations. Et condoléances. »

« Aussi orgasmique qu’une nuit passée avec un(e) inconnu(e) rencontré(e) sur la plage, sentant le sable chaud et les embruns de la mer. »

« Quand les gens deviennent accros au cul, c'est comme n'importe quelle addiction. Leur QI descend de quelques crans. D'ailleurs, on devrait pas dire "faire l'amour", mais "faire l'idiot". »

Et aussi:

A mon humble avis :

Le titre originale est Guide de survie en milieu hostile . Mais celui choisi pour cette version est pas mal non plus. Bon voilà un bon petit livre qui se lit avec une facilité déconcertante. Si vous aimez l’humour noir, avec un peu d’hémoglobine vous allez être servi. C’est là que l’on reconnaît la patte d’un bon auteur, grâce à cette structure du récit bien particulière, comme un guide pour néophyte mais seulement ici il s’agit bien de tuer et de survivre. Bien déjanté et plein de cet humour de « jeune » qui fait souvent sourire et parfois rire. Parfait pour un après midi pluvieux. A lire bien sûr ...

Tag(s) : #Lectures

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :