Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Arnaldur Indridason - Le livre du roi

La quat de couv :

En 1955, un jeune étudiant islandais arrive à Copenhague pour faire ses études. Là il va se lier d’amitié avec un étrange professeur, bourru, érudit et buvant sec, spécialiste des Sagas islandaises, ce patrimoine culturel inestimable qu’ont protégé les Islandais au long des siècles comme symbole de leur nation.

Il découvre le secret du professeur, l’Edda poétique, le précieux Livre du roi, dont les récits sont à l’origine des mythes fondateurs germaniques, lui a été volée pendant la guerre par des nazis avides de légitimité symbolique.

Ensemble, le professeur et son disciple réticent, qui ne rêve que de tranquillité, vont traverser l’Europe à la recherche du manuscrit. Un trésor pour lequel certains sont prêts à voler et à tuer. Un trésor aussi sur lequel on peut veiller et qu’on peut aimer sans en connaître la valeur.

Une histoire inhabituelle et une aventure passionnante sur ce qu’on peut sacrifier et ce qu’on doit sacrifier pour un objet aussi emblématique qu’un livre.

Arnaldur Indridason met son talent et son savoir-faire de conteur au service de son amour des livres. Et de ce livre mythique en particulier.

 

Extraits:

« Importants ou non, les livres voyagent partout. Bons ou mauvais, ils ne choisissent pas leurs propriétaires, pas plus que le genre de maison dans laquelle ils vont se retrouver ou l'étagère sur laquelle on les rangera. »

 

« Méfie-toi des superstitions. Elles rendent idiot. »

 

« A leurs yeux,il n'y a pas d'autre loi que la leur et ils se moquent de la vie d'autrui.Il y aura toujours des gens comme ça et ils nous feront toujours peur.Il faut une bonne dose de courage pour ne pas fuir le combat.Ils règnent par la peur et la violence,mais leurs méthodes sont toujours celles des lâches. »

 

« Il ne faut pas que tu penses à la mort. Elle viendra assez tôt. Même pour un vieux barbon comme moi qui ai eu une longue vie. En un clin d'oeil, te voilà parti, décédé, trépassé. Le monde suit son cours. Il ne bouge pas. Berlin reste à sa place. Copenhague aussi. Et l'Islande également. Mais toi et moi, nous aurons diparu depuis longtemps et il n'y aura plus personne au monde pour se souvenir de notre passage sur cette terre. Tu es jeune et je sais que tu penses que ça n'arrivera jamais, mais je peux te dire que la mort survient en un instant, même si tu es heureux d'avoir atteint un grand âge. En un instant Valdemar ! Et l'instant d'après, cinq cents ans se sont écoulés depuis que tu as été mis en terre. Le livre du roi survivra à tout ça. Il survivra à nous tous. Ce n'est pas nous qui le conservons. C'est lui qui nous conserve. Il est la suite de notre vie. Il est notre histoire et notre existence passées, présentes et futures. Il a résisté, il a tenu bon pendant des siècles et il lui reste de nombreux siècles à vivre. Il a vu les puissances de ce monde apparaître et disparaître, des guerres mondiales ont éclaté, lui, il a survécu aux malheurs et aux progrès techniques. »

 

Et aussi:

 

A mon humble avis:

Cette fois ci l'inspecteur préféré de l'auteur n'est pas au rendez vous . Mais, on reconnait la patte d'un bon écrivain . Avec un mélange subtile d'histoire, d'humour mais aussi de suspens. On suit avec une certaine tendresse ces deux énergumènes érudits en recherche du « livre du roi » . A lire bien sûr.

Tag(s) : #Lectures

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :