Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bernard Minier - Une putain d'histoire.

La quat de couv :

« Au commencement était la peur… »

Hors des flots déchaînés, une main tendue vers le ciel. Un pont de bateau qui tangue, la pluie qui s’abat, et la nuit… Le début d’une « putain d’histoire ».
Une histoire d’amour et de peur, de bruit et de fureur. L’histoire de Henry, 17 ans, que le meurtre de sa petite amie plonge dans l’enfer du soupçon. Sur son île, Glass Island, battue par les vents, cernée par la brume 360 jours par an et uniquement accessible par ferry, tout le monde connaît tout le monde, jusqu’au plus noir de ses secrets. Ou du moins le croit-on.
Quand la peur gagne, la vérité s’y perd…

 

Extraits:

« Tu ne comprends donc pas que tout ce que vous mettez sur Internet y est pour l'éternité et que la notion de vie privée n'existe pas pour ces gens-là ? Ils s'en tapent de votre vie privée. Et même pis : ils ont bien l'intention de faire du fric avec. »

 

« Se balader sur Internet, c’est comme se balader à poil toute la journée dans une maison de verre : tu vois ce que je veux dire ? »

 

« [...] la révolution numérique était en train de bâtir brique par brique le rêve millénaire de toutes les dictatures - des citoyens sans vie privée, qui renonçaient d'eux-mêmes à leur liberté... »

 

« Il y avait chaque année plus d'Américains qui mouraient en glissant dans leur salle de bains que victimes du terrorisme mais les fabricants de tapis de bain antidérapants n'avaient pas touché du gouvernement les milliards de dollars qu'il avait généreusement octroyés à des boîtes [de surveillance] comme Watchcorp après le 11 septembre. »

 

« Il existe un âge, à la fin de l'enfance, où ces antennes avec lesquelles nous percevons les mystères du monde bien mieux que les adultes sont plus puissantes que jamais: avant que la puberté, les hormones, le rationalisme adulte et le système éducatif n'atrophient définitivement notre sens du merveilleux. »

 

Et aussi:

Le site de l'auteur :

Bernard Minier - Une putain d'histoire.

A mon humble avis:

Sombre et fascinant. Genre de bouquin que l'on ne lâche pas facilement. Et quelle histoire !!!
Au début, juste un groupe d'adolescents... On se dit encore une histoire d'adolescents mal dans leurs peaux. Puis, petit à petit, le décor s'installe , les personnages sont bien décris et comme toile de fond, cet internet avec tous les problèmes éthiques qui s'y rapportent ( vie privé , anonymat, comportements associaux,etc). Alors le web; Bien ou mal, c'est toute la question . A lire évidement.

Tag(s) : #Lectures

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :