Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mikael Bergstrand - Les plus belles mains de Delhi.

La quat de couv :

Göran Borg, cinquante-deux ans, est en pleine crise identitaire. Divorcé, il n'a que très peu de rapports avec ses enfants, et s'ennuie fermement au boulot. Si bien que, lorsqu'il se fait congédier du poste qu'il occupait depuis vingt-cinq ans, il considère qu'il n'a plus rien à perdre. C'est alors que son ami Erik lui propose de quitter un temps son Malmö gris et pluvieux pour le suivre dans le voyage organisé qu'il anime en Inde. Ayant toujours passivement subi les maigres événements de sa vie, une fois de plus, Göran cède et accepte. Là-bas, il découvre un tout nouvel environnement. La foule, le bruit, l'odeur, la cuisine, la valeur de l'argent : le choc est tel qu'il tombe malade. Erik, qui doit poursuivre le circuit touristique, est contraint de le confier à son ami indien Yogi à Delhi. Très vite, Göran se lie d'amitié avec ce dernier, et décide de prolonger son séjour. Chose commune en Inde, Yogi lui propose de se rendre dans un institut pour se faire faire un soin des mains. L'institut étant sur le point de fermer, Yogi prétend que son ami est une personnalité importante du journalisme culturel suédois. Göran tombe immédiatement sous le charme de la manucure. Elle s'appelle Preeti, et est mariée à un puissant industriel ce qui n'empêche pas Göran de chercher à la séduire. Il frime en prétendant être venu interviewer l'un des plus grands acteurs de Bollywood, Shah Rukh Khan. Et cela fonctionne : ils se revoient plusieurs fois, s'amourachent l'un de l'autre. Göran, jusque-là hébergé chez Yogi, décide de prendre un appartement à Delhi et de se réinventer en correspondant freelance. Ainsi se retrouve-t-il sur la piste de l'exploitation d'enfants dans des filatures qui travaillent pour de grands distributeurs. Au cours de ses recherches, Göran découvre que l'un des plus gros clients de la filature n'est autre que l'une des entreprises appartenant à l'époux de Preeti. Fort de son nouvel état d'esprit, Göran acquiert une conscience sociale et politique. Transformé par son expérience en Inde, Göran est désormais un homme qui croit à nouveau en l'amour, en l'amitié, et en lui-même.

Extraits:

« Mais comment peut-on croire en un dieu alors qu'il y en existe tant ? demandai-je.
- Retourne la question dans l'autre sens. Comment peut-on ne pas trouver son dieu alors qu'il y a tant de choix ? Il en a bien un qui doit te convenir, non ?" rétorqua-t-il en prenant un flacon de talc. »
« Son raisonnement avait une sorte de logique absurde qui me laissa sans réponse. Il poursuivit, complètement exalté : "Imagine que tu es devant ta tévé, à devoir choisir une chaîne. Eh bien là, ,c'est pareil, prends la télécommande ! A la maison, on a plus de trois cents chaînes, et je trouve toujours un truc à regarder. Moi, je suis sûr que tu finiras par trouver ton dieu, si tu te décides à utiliser ta télécommand
e. »

« Tout ça me donna tellement d'espoir que je pris une décision, qui, à mon échelle, pouvait aisément être qualifiée de radicale : je décidai de rester en Inde ! Göran Borg, l'homme qui avait donné son visage au concept même de dépendance sécuritaire, était sur le point de tourner le dos à sa ville natale, dans laquelle il avait toujours vécu, et de se jeter à corps perdu dans le chaos perpétuel de New Delhi. »
[...]
« Je commençais à aimer de plus en plus ce pays, et j'appréciais grandement la chaleur accueillante et la curiosité naturelle des gens d'ici. Et puis, que deviendrais-je sans mon fidèle compagnon Yogi ? On avait beau se connaître depuis peu de temps, je le considérais déjà comme un vieil ami
. »

« Je fut immédiatement frappe par l'odeur de New Delhi.L'air,étonnamment frais,sentait le curry.L'oeuf pourri,aussi.Et je fus immédiatement frappe par le bruit.J'avais l'impression d'être à un concours de Klaxon. »

Et aussi:

Du même auteur:

Mikael Bergstrand - Les plus belles mains de Delhi.

A mon humble avis:

Gros coup de coeur pour ce roman. On voit tout de suite que l'auteur connait son sujet et pour cause il a vécu en Inde. Mis à part cela, le style est clair et limpide . Je me suis tout de suite retrouvé dans les descriptions de cet européen qui découvre un autre monde. Si vous voulez découvrir l'Inde la vrai, avec ces multiples contradictions et cette folie propre à Dehli, lisez tout de suite ce roman .

En plus de tout cela on a cette histoire d'amitié qui fait chaud au cœur et qui même si elle semble incroyable aborde aussi la façon dont les indiens voient la vie et le monde. Les digressions de cet ami indien sont un pur moment de bonheur. La culture social, les castes , les rapports humains dans la société indienne ne sont pas les mêmes que les nôtres et c'est cette différence qui fait son charme . Encore une petite chose bien personnelle.Je suis allé 5 fois en fois en Inde de Ghorapur à Dehli en passant par Bombay et Bangalore et j'ai retrouvé dans ce roman presque toutes les choses qui m'ont fait adorer ce pays. Mélange subtile de croyance et de modernité, de spiritualité et de technologie qui fait de ce pays un des des plus enrichissant que j'ai visité. A lire en priorité …

 

Tag(s) : #Lectures

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :