Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

La quat de couv:

A la suite de son enquête sur la secte du Grand maître, l'inspecteur Sunderson, désormais à la retraite et séparé de sa femme, n'aspire qu'à se mettre au vert dans un bungalow de pêche du Nord Michigan. Aussitôt installé, il découvre que ses voisins, la famille Ames, sèment la terreur et le chaos dans toute la région. Les autorités locales avouent depuis longtemps leur impuissance face à ce clan qui vit en dehors des lois et dont les membres semblent abonnés à la rubrique des crimes les plus crapuleux, parmi lesquels viols, incestes et possession d'armes de guerre, sans jamais être sérieusement inquiétés. Il se lie pourtant d'amitié avec l'un d'eux qui lui demande son aide pour rédiger un polar surpeuplé de meurtres qui ne semblent pas tous être de pures inventions. Sunderson décide que la coupe est pleine quand la jeune Lily Ames, qu'il employait comme femme de ménage, est assassinée. Il ne va pas pouvoir longtemps se contenter de disserter sur les sept péchés capitaux (parmi lesquels il place la luxure au plus haut) face à ce déferlement de crimes et de violences qui menacent de l'empêcher de pêcher selon les règles de l'art.

Extraits:

« Sunderson était passionné d'histoire depuis assez longtemps pour que l'idée d'être paysan lui plaise. Tous les problèmes sur terre venaient des gens qui portaient un costume . »

« Les gens qui pensent en permanence à leur sécurité se noient dans leur ego et s'étouffent. Pour eux, le monde n'existe que tant que leur sécurité n'est pas menacée. »

« Après avoir été inspecteur de police presque toute sa vie, il n’était pas étonnant qu’il fût obsédé par la violence et par une famille dont les membres se tabassaient et tabassaient les étrangers depuis si longtemps. »

« Il se disait souvent que les gens, pris individuellement ou en groupe, se croyaient beaucoup plus malins qu'ils ne l'étaient réellement. Pourquoi une nation décidait-elle de décimer ses meilleures forêts et de tuer tous ses bisons ? Parce qu'elle était composée de sombres crétins, concluait-il. Comme moi, ajoutait-il ».

« Tous les soirs avant de me coucher, je sors regarder les étoiles. C'est bon pour l'humilité. »

« Il s’aperçut soudain de l’absurdité du sexe…La faim vous file la tremblote, vous met la tête à l’envers. Pareil avec le sexe. Votre corps est soudain incontrôlable et votre cerveau aux abonnés absents. Vous êtes à nouveau un jeune crétin, votre corps a seulement envie de baiser. T’es rien qu’un animal ! clament les gonades. »

Et aussi:

C'est ou le Michigan ?

Mais c'est ou !!!

Du même auteur :

 

A mon humble avis:

Auteur classé dans le « nature writting » , Jim Harrison , nous livre avec ce roman un aperçu de la vie dans ce Nord Michigan, sauvage. Avec sa nature luxuriante et son immensité. Mais dans ce texte il expose surtout cette violence absurde des hommes et des femmes au travers de la vie de cette famille barrée , violente et sans tabous . Attention l'aventure est un peu rude, sexe et violence à toutes ou presque toutes les pages raconté certes avec beaucoup de talent , mais tout même un peu trop pour moi . L'âge du narrateur ne justifie en aucun cas ces débordements qui mettent en scène alcools, très jeunes filles et violence extrême. Mais peut-être que pour les afficionados du genre ce roman sera un chef – œuvre. En tout cas pour ma part , j'ai un peu saturé !! Donc à lire peut-être,ou pas.

Tag(s) : #Lectures

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :