Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nosaka Akiyuki_Les pornographes.

La quat de couv.

 

Voilà un roman qui épouvantera le monde. C'est un roman affreusement, impitoyablement insolent, qui plus est enjoué comme un ciel de midi au-dessus d'un dépotoir ... " (Yukio Mishima) Un homme mûr, malin en diable, vivant d'un commerce de shows érotiques, une fille superbe, toujours disposée à interpréter pour lui des partenaires, et un jeune homme qui joue les séducteurs mais ne s'intéresse qu'aux plaisirs solitaires tels sont les trois héros de ce roman. Dans le Tokyo de l'après-guerre, une folle succession d'épisodes picaresques illustre une véritable défense d'un humanisme à la japonaise auquel prétend, pour l'art et le bien de l'humanité, une bande de compères tranquilles, pornographes avisés et véritables missionnaires du sexe. Un métier qui vous prépare une place au paradis !

 

Extraits.

Le « spécial » ?
- Le « spécial », j’ai rien contre. Non, c’est le fait qu’on peut toucher qui me plaît pas. Y a pas, un bain turc, cela doit être un bain turc et pas autre chose.
Ce que je veux dire, c’est que les filles qui bossent dans un sauna c’est des techniciennes, quoi. Leurs dix doigts, ils doivent leur servir à exciter les zones sensibles des mecs pour leur procurer du plaisir, c’est comme ça que ça devrait se passer, normalement. Seulement voilà, elles se font titiller, hein, et ça je dis que c’est une façon de camoufler leur manque de savoir-faire, tiens, c’est comme qui dirait un cuisinier qui non seulement n’utiliserait pas de bonite séchée ni de laminaires pour son bouillon mais qui te ferait passer tout ça à coups d’assaisonnements chimiques. Une fois qu’elles se sont laissées mettre le doigt, c’est au tour du gars à réclamer plus et d’une chose l’autre, on en arrive à quoi, dis-moi ? Eh oui, à la baise, ni plus ni moins. Non, ça va pas, alors pas du tout, j’admets pas que le « spécial » devienne un machin dans ce genre, sinon qu’est-ce que ça voudra dire « un bain turc », je te demande un peu ? Y’a des putes pour ça ! Non, voilà, tu t’allonges sur la table de massage, là, u peu comme un bébé si tu veux, et tu laisses faire l’autre sans jamais intervenir, les yeux fermés, sans penser à rien : la tête qu’a la fille ? A quoi elle pense ? rien à chiquer. Sentir ses doigts qui se promènent à la découverte d’un point vital viril que tu te connaissais pas – que même ta bobonne ou une autre n’a peut-être jamais remarqué-, les sentir qui te câlinent… Voilà ce que j’appelle le vrai plaisir du « spécial ». Pour tout te dire, tiens, dans le « spécial », c’est l’homme seul qui doit prendre son pied, la femme, elle doit rien éprouver.

 

Et aussi:

Du même auteur:

La Tombe des lucioles (火垂るの墓, Hotaru no haka?), 1967, nouvelle qui a inspiré le film d'animation de Isao Takahata (Le Tombeau des lucioles)

Les Algues d'Amérique (アメリカひじき, Amerika hijiki?)

Les Embaumeurs (とむらい師たち, Tomurai shitachi, 1967)

Le Dessin au Sable (砂絵呪縛後日怪談, Sunae shibari gonichi kaidan, 1972)

La Vigne des morts sur le col des dieux décharnés

  • Contes de guerre

Nosaka Akiyuki_Les pornographes.
Nosaka Akiyuki_Les pornographes.

A mon humble avis:

 

Dans un style suranné, on entre dans cette histoire de lascars japonais qui vivent pour le sexe et par le sexe mais chacun à leurs manières . À Ôsaka, au début des années 60 et en plein essor économique, Subuyan et ses potes créent la pornographie de demain . Ni vulgaire, ni porno, ce pied de nez à la société japonaise bien pensante est une œuvre majeur de Nosaka Akiyuki . Avec ces personnages si attachant qui marquent les faiblesses de chacun on se plonge littéralement dans un autre monde géographiquement et socialement, et c'est ce qui fait le charme absolu de ce roman . A lire de suite .

 

Tag(s) : #Lectures

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :