Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Régis_Jauffret_Bravo

La quat de couv.

Comment imaginer qu’on puisse marcher gaillardement vers la mort, « cet inévitable pays où l’on finit tous par aller se faire foutre », pour reprendre les mots de Régis Jauffret ?

Ce roman mosaïque est constitué de seize fictions. La vieillesse est le véritable héros du livre qu’incarnent des fous, des sages, des braves gens et des infâmes. Ces naufragés du grand âge, hantés par leur fin prochaine, s’avancent comme autant de doubles de nous-mêmes. Une prose rigoureuse, drôle, impitoyable, d’une gaieté macabre, aux phrases affûtées comme le fil d’un rasoir.

Extraits:

« On se dit en apercevant une marguerite qu'on servira bientôt de terreau aux fleurs »

« La vieillesse devient d’autant plus répugnante qu’elle vit davantage, dispose de plus d’années pour se délabrer à son aise»

« Les instants de celui qui va mourir sont aussi merveilleux que ceux des bien portants qui se croient encore immortels. L'éternité existe, mais il ne faut pas exiger d'elle qu’elle dure longtemps. »

 

« Qu'on soit jeune ou vieux les années passent. On se demande si elles ne vont pas continuer à défiler jusque ce qu'on devienne assez sénile pour ne plus pouvoir les compter. »

 

« Du reste, la raison sied rudement bien aux femmes. Pour les personnes du sexe, elle est l'équivalent spirituel du tailleur Chanel dont aucun homme ne se plaindra jamais d'avoir trousser la jupe. Le femmes, cette race à l’intérieur de la race. Une race que, par démagogie, on peut d'emblée décréter comme supérieure, mais elle est si différente de la nôtre que les mariages hétérosexuels font souvent penser à l’union de la carpe et du lapin. »

Et aussi:

Régis_Jauffret_Bravo

A mon humble avis:

Pas vraiment un livre léger, écrire sur la vieillesse sans dramatiser et une gageure difficile. Le pari est réussi d’emblée, je vous préviens cela risque de vous plomber un petit peu. Mais bon, le talent est là, c'est délicat, poétique quelquefois grinçant.

Le récit de ce vieil homme dont l'enfance fut dévastée par une tante violeuse. L'histoire de cet autre vieillard qui passe son temps au cimetière de Montmartre sur la tombe de ses trois femmes. Ce réveillon de Noël où un couple pousse à bout ses enfants et petits-enfants soudain transformés en hordes déchaînées. Cet homme en couple avec une femme beaucoup plus jeune qui passe son temps à moquer son «corps mou», ses biceps «flasques comme la gelée» Voilà quelques unes des nouvelles qui vous feront sourire ou pleurer. Et c'est là tout l'attrait de ce livre, mais c'est sûr que ce genre de nouvelles ne va pas plaire à tout le monde. A lire sûrement.

 

Tag(s) : #Lectures

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :