Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

La quat de couv :

Quand Matt, journaliste au Miroir Républicain, reçoit un message de son vieux copain fossoyeur au cimetière de Nogent, il ne se doute pas où il met les pieds. Relever une tombe pour faire un peu de place, certes, mais quand il s'agit de celle d'une jeune fille sauvagement assassinée cent trente ans auparavant, une vieille et sombre histoire remonte à la surface....
Il faudra patienter jusqu'à la dernière page pour que cette affaire, dont les racines plongent dans le Perche du dix-neuvième siècle, livre tous ses secrets.


Luc Rigel est comédien, auteur et metteur en scène. Sous son nom de scène (Luc Ritz), il n'a cessé depuis 1959 d'enchaîner les spectacles en France et à l'étranger. Il a naturellement choisi le Perche, sa région d'adoption, pour situer le cadre de son roman policier.

A mon humble avis :

Soyons clairs, un roman noir situé dans le Perche est assez rare pour être lu dès sa parution. Oui, on est tous un peu chauvins. Bon, déjà le pitch est assez flippant avec cette découverte étonnante dans le cimetière de Nogent le Rotrou. Puis il y a le personnage principal très attachant et les références géograhiques d'une petite ville ( qui n'a pas reconnu un des bars, ou le nom d' un journal) , mais c'est surtout le style simple et direct qui fait le charme de ce polar. On découvre avec stupéfaction, grâce aux archives, une histoire assez prenante du début à la fin avec cette plongée dans les arcanes de la société Percheronne et Nogentaise du siècle dernier. Enfin, un petit rappel sur l'histoire de Nogent et de ses alentours, les tanneries, les lois sur l'adoption des enfants abandonnés et bien d'autres sujets passionnants. Bonne pioche pour ce polar que je recommande. A lire de suite évidemment.....

 

(Mention spéciale aux « Éditions de l'Étrave », bon boulot Véro)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :