Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

096 A La couv

 

 

 

Celio Matemona dit Celio mathematik est un enfant de la guerre qui a fuit sa région pour la grande ville de Kinshasa .Il y intègre assez vite une bande de « shegués «  enfants des rues et fréquente le « ligablo »de Vieux Isemanga. Quand son ami Baestro est tué lors d’une fausse manifestation organisée par le pouvoir, Celio devient le leader de la contestation. Il se fait alors remarquer par le directeur de l’information et se fait embaucher dans son service . Il accède au pouvoir, celui de l’argent et aussi celui politique. Mais son immoralité a des limites, peut-on renier son passé et ses racines pour tout cela ?

 

Extraits :

 

« Les nombres étaient son univers, les conjectures étaient son monde et cela allait bien au-delà de ce que tous pouvaient appréhender. »

 

« Nombres relatifs, équations réciproques, irrationnelles, numériques, calculs de dérivées. Théorème de Thalès, notions de trigonométrie. Géométrie dans l’espace, propriétés fondamentales du plan, cône de révolution, différence de deux vecteurs. Dans le calme de sa chambrette, dans un éclairage dansant, Célio Matemona tournait doucement les pages de l’Abrégé de mathématique à l’usage du second cycle [...] ».

 

« L’esprit de Célio se mit alors à évoquer Kabeya Mutombo, Archimède de Syracuse, Apollonius de Perga, Georg Ferdinand Cantor, Pythagoras ; tous ceux qui avaient fait de lui ce qu’il était aujourd’hui ; qui lui avaient permis d’appréhender ce monde si compliqué. Puis il pensa avec attendrissement à Einstein, Vieux « Einsch’ » comme il avait coutume de l’appeler. Il savait bien, lui, que tout était relatif. Que ce qui était évident, ne l’était jamais à tout moment, en tout lieu et de la même façon [...] »

« Célio leur avait affirmé que, selon l’Abrégé de mathématique à l’usage du second cycle de Kabeya Mutombo, édition 1967, dans une inéquation du premier degré, lorsque l’on mutiplie ou que l’on divise les deux membres d’une inégalité par un nombre, autre que 0,

1°) Si ce nombre est positif, l’inégalité subsiste ;

2°) Si ce nombre est négatif, l’inégalité change de sens.

Ce qui dans l’absolu n’était pas terrible, non plus. L’inégalité est une plaie contre laquelle il faut lutter de toutes ses forces, déclara-t-il. »

« Elle omniprésence et omnipotente. On ne conjuguait plus le verbe " avoir faim ". A la question, on pouvait aller la réponse était : Nzala ! la faim ! Elle s’était institutionnalisée. »

 

Les personnages :

Celio, le mathématicien

Bamba, l’adjudant fatigué d’avoir trop vécu d’atrocités.

Tshilombo, l'expert en écran de fumée, mais aussi le spécialiste en « comment poser une poutre dans l'œil du voisin sans faire tomber la paille qui s'y trouve déjà »

Makanda, le chef d’un parti d’opposition.

La superbe Nana Bakkali, directrice de la publicité.

 

 

Et aussi :

Repères:

Indépendance du Congo -juin 1960

Qui se souvient de Kolwezi ? Mai 1978.

Deuxième guerre au Congo (RDC Zaïre) 1998-2003

Transition démocratique 2003-2007

 

Pour aller plus loin 3 docs par un excellent réalisateur belge Thierry Michel et produit par Serge Lalou :

Congo River.

Mobutu, roi du Zaïre.

Katanga business.

 

096 C katanga river

096 B congo river

 

096 D mobutu roi du zaire

 

 

 

 

Et bien sûr à lire le dernier de In Koli Jean Bofane.

In Koli Jean Bofane - Congo Inc.

 

 

096 E

 

 

A mon humble avis :

C’est la lecture de Congo Inc qui m’a fait découvrir cet auteur et j’avais peur d’être un peu déçu par ce roman. Mais en fait je retrouve tout le talent de In Koli Jean Bofane.

C’est une description sans concessions de ce pouvoir corrompu acquis par la force et la violence la plus extrême.

La force du roman est de nous faire passer ce message sur la folie d’un pays corrompu et pourtant si riche sur le plan humain .C’est la force et la volonté des hommes qui font une nation. On retrouve ici un portrait cinglant d’un pays exsangue ravagé par des guerres et étouffé par la corruption, les manipulations  et l’obscène puissance des hommes de pouvoir.

 

A lire évidemment.

 

 

Signé Pierre …..

Tag(s) : #Lectures

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :